Le journal d'Eye-Ollie

Le journal d'Eye-Ollie

Neil Fornalik

0 appréciations
Hors-ligne
... parce qu'une fois de plus en te lisant je me dis "ce mec c'est le roi de la vie". Je viens de refaire mon retard sur tes textes, en commencant par le plus ancien sur la zif et au-dela jusqu'a l'epopee espagnole. C'est toujours un reel plaisir de te lire tellement on t'y retrouve entier, toi et le monde tel que tu le percois et l'eprouve, plein de couleurs, de saveurs, de sons, de matieres. J'admire la richesse de ton vocabulaire qui s'exprime bien sur dans les descriptions techniques : la ou moi je vois une voiture verte de taille moyenne plutot vieille, toi tu as le manuel de construction et celui d'utilisateur entiers a disposition dans ta tete, avec en sus l'arbre genealogique du modele et le cv du fondateur de la marque. Cette meme connaissance du monde perce aussi dans tes descriptions gastronomiques, celles des modes vestimentaires de ta femme, celles des protuberances electroniques de tes gamins, tes souvenirs de vedettes du showbiz ou de sport, j'en passe et des meilleures. Moi qui ai du mal a nommer les fleurs de mon balcon... J'etais passe completement a cote de ces qualites avant que tu ne te mettes a ecrire. J'ai toujours aime et envie ta sensualite, cette faculte de tri immediat entre "le digne d'attention" et le futile, entre la qualite et le contrefait, cette independance d'esprit derivee directement de l'experience du corps. Tu es l'incarnation de toute la nostalgie qu'un intello comme moi peut avoir: la conscience qu'il existe d'autres apprehension du monde possible, mais dont j'ai perdu la cle. Reciproquement je me consolais en t'attribuant des caracteres de villageois: metier, musique et une fois de plus autres hobbies exceptes, ton monde semblait peu s'embarrasser du monde au dela des cretes du Bessillon: histoire, geopolitique, politique tout court, philo, litterature, arts plastiques.. rien de tout cela ne parraissait capable de te faire dresser le debut d'une oreille. Que je me fasse bien comprendre: cela n'a jamais ete un reproche ou une frustration de ma part - encore moins aujourd'hui ou l'age aidant je suis de plus en plus retiscent a la polemique parce que 1) il est tres vaniteux de pretendre connaitre le vrai, et 2) il est plus que rare de parvenir a convertir a ses raisons un interlocuteur anime de convictions etrangeres au tiennes . Je constatais simplement une difference, une difference en fin de comptes heureuse puisqu'elle est pour moi source d'inspiration. Toujours est-il que - pour en revenir a tes ecrits - je realise a quel point ta connaissance du monde toute empirique et phenomenologique qu'elle soit est une connaissance en profondeur. Une qualite d'artiste. J'admire...

19 appréciations
Hors-ligne
Que djire ? Merci mon ami.
Eye-Ollie, auteur et administrateur.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 137 autres membres