Le journal d'Eye-Ollie

Le journal d'Eye-Ollie

Full metal eyes wide : Mardji 15 Aout 2017

15 Août, on y est. Vous savez déjà de quoi je vais me plaindre. Non ? -AB, je vais te le dire, mon bèu ! La France est à son paroxysme de la non-productivité. En clair : y'a dégun qui bosse. Et ça c'est sacré en France : le "ne rien glander" faut pas y toucher ! Sinon, on fait grève, pardi. -Mais c'est quoi le 15 Août papa ? -Et bien aujourd'hui mon fils, on célèbre l'Assomption de Marie et, ad sumere ça signifie « être transporté  vers ». -Ah, je croyais que ça venait du verbe assumer. -Oui, aussi. Marie va s'assumer, comme une grande. -Donc les arabes y travaillent ? -Mon chéri, on ne dit pas les "arabes", ce n'est pas poli... -Mais enfin, euh, les machins là, y travaillent ? -Bèè, ma foi, j'en sais rien. -Et les niakoués ? -Ow, tu commences à me casser les couilles ! Je sais moi ? Sers moi un jaune fils ! Et oui, la plupart des gens ne comprennent même plus le sens des jours fériés. Et pourtant, y'en a qui bossent. A commencer par mon fidèle serviteur Julien sans qui je ne serais pas sorti du lit ce matin. Et le boulanger hein? Et les conducteurs de bus ? Ebè, y bossent eux. Ils ne font pas le pont, EUX. Les kinés et l'orto se sont laissé tenter par un opusduc (pont/route - travail), comme si les jours fériés les malades sont guéris. Voilà, j'ai fini, tu vois c'était pas long.

En ce jour solennel, je célèbre moi mon premier jour dans le Q6 AVEC l'Eye-Ollie. La dernière fois qu'on a essayé la caméra infrarouge s'est arrêtée net. Peuchère ! Là, y'a dégun pour me casser les coudes, et je pilote absolument TOUT avec la tête. Le Mac avec les yeux, le fauteuil avec le menton, l'assise avec la tempe. Plus de souris, de contacteurs aux pieds, on peut me couper les quatre membres : mambalek ! Ollie, l'homme-tronc. Reste la bite qui marche impeccable, n'est pas bonobo qui veut. J'ai descendu ma vitesse de fixation à 0,26 secondes ce qui est très rapide. Pour vous donner un point de comparaison, un débutant démarre à deux secondes. Là je "tape" plus vite que la plupart des gens sur un clavier, je me régale ! Le clavier "normal" est finalement bien plus rapide que le clavier avec prédictions car le temps que tu regardes les suggestions de l'ordinateur, t'as plus vite fait d'écrire le mot. En plus, l'ordi se nourrit de mes inventions lexicales, ce qui donne des prédictions à la mormoilnö. Ejemplo : tu tapes "Mor" pour écrire "Mortifère" et le PC Tablet (sous Windaube, rappelles-toi) te propose en premier le mot  "Mormoilnö". Logique, mais débile et non grata. Mais écrire est un plaisir, par contre j'ai eu la mauvaise idée de traduire mon bouquin en anglais, et là c'est des mois de travail qui m'attendent, au détriment de l'écriture, justement.  Je ne sais plus qui m'a mis cette idée géééniaaale en tête, mais c'est un taf abominable. J'espérais pouvoir refiler le bébé à des potes bilingues natifs du rosbif. Tu parles ! Elles m'ont vu arriver avec mes sabots gros sakom. Moralité, je vais me le fader, épicez tout. On est jamais aussi bien servi qu'avec  parcimonie. Donc, si vous n'avez plus de textes d'Ollie à vous mettre sous la dent, vous saurez que j'oeuvre à la traduc. Ou bien j'aurais cassé ma pipe, au choix. Si je casse ma pipe, j'irais à Cogolin m'en acheter une autre.  En parlant de ça : Sylvie travaille à Cogolin dans une manufacture de pipes. Sachant que Sylvie met deux heures à tailler une bonne pipe... dire pourquoi c'est drôle[1].

Tom a décidé de faire son propre Easy-Rider trip, avec son plus grand pote Matieu. Sauf qu'au dernier moment la moto de Matieu ne marche plus... Donc : à deux sur le V-twin surbaissé, plus la tente, les duvets, les victuailles, les vêtements, le matos de camping, les outils (un Brenkman ne part jamais sans outils)... Bref, le tout ressemble à une à une famille de commerçants ambulants pakistanais, surréalite ! S'ils reviennent sans encombres je me coupe les couilles. Mais ça leur fera des souvenirs inoubl-iables, et ça c'est bon ! -Papa, on part staprem, on a tout préparé... -Vous avez pris quoi à manger ? -Euh (rire débile d'ado débile), on a pris un saucisson et des Marshmallows... -Allez, roulez jeunesse ! Putain, elles sont loin les années où on se contentait d'un saucisson. Et pourtant on l'a fait : partis en bande de mobs au lac. Et arrivés au lac on se dépêchait de tomber le pot pour faire un max de bruit et casser les couilles aux touristes. C'était la liberté !  De mémoire, y'avait Taïnez, Romu, Zguèï, feu Mini-Vosges, Cornak, Le Cha,[2] Riton, Vero, Cathy, Sylvie et j'en oublie. On a fini au poste pour avoir volé une mob. -M'sieu, nous on voulait que la selle... Merci Riton pour nous avoir sorti de ce gai-pied. Et arrivés à la maison, on s'est fait casser la tête, again. Normal. De nos jours les parents portent plainte contre les flics, contre les profs, contre tout. C'était mieux avant. En tous cas, ces souvenirs là, on les a à vie, et s'il fallait tout refaire je n'y changerait rien. Ah si, un truc : je garde mon maillot de bain en léopard mais je mettrai mon Ciao Vespa en pot détente, le célèbre Serpentone. On avait pas une tune, c'était pour les enfants de bourgeois tous ces accessoires... Le bon vieux temps quoi...

Allez, je vous la fée courte, j'ai un max de taf sur la planche depuis cette idée de version en rosbif. Notez que c'est ma première en full-eyes sur Word2017, le moindre faux-pas (de l'oeil) me coûte dix minutes, mais j'y arrive ! Ah devinez quoi : la pile de la Skip-Tablet-oculaire tient deux heures... royal pour l'autonomie ! Bon, faut bien un truc pour se plaindre non?

A tantôt.    



[1] Blague de Pierre Desproges.

[2] Alias Alain Martinez, Romuald Legué, Gilles Giai, David Suriani (mort d'une leucémie peu après), Stéphane Kornacker (mort en 1986 sur sa moto)j, Frédéric Chabert (qui s'appelle toujours "le Chat"et qui a gardé son 103SP bleu, je l'ai vu de mes yeux en travaillant chez sa mère)



15/08/2017
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 137 autres membres